Aller au contenu


Photo

Décès de Luc R. de Paris 10e arrdt

suicide

  • Veuillez vous connecter pour répondre
127 réponses à ce sujet

#21 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 07 avril 2019 - 11:18

Fichier joint  56500831_315200059118462_4485624282998636544_n drame.jpg   116,99 Ko   0 téléchargement(s)

 

:drapeaublanc: :drapeaublanc: :drapeaublanc:



#22 vuillafans

vuillafans

    Accro

  • Membres V.I.P
  • 5 643 messages
  • Gender:Male
  • Location:CHATILLON 92

Posté 07 avril 2019 - 13:03

Et les deux policiers municipaux ?

mini_22354013063034225726701132247383780


#23 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 07 avril 2019 - 13:38

Et les deux policiers municipaux ?

Il s'agit du compteur des suicides...

 

Sinon, le compteur s'affole un peu trop...je n'arrive plus à le suivre......

Une nouvelle mise à jour vient de se faire, en voilà la liste

 

01 - 02/01/2019 – 50 Cherbourg – PAF – Police Nationale
02 - 01/01/2019 – 17 La Rochelle – J.B. - CSP – Police Nationale
03 – 04/01/2019 – 51 Reims – CIC - Police Nationale
04 – 07/01/2019 - 17 La Rochelle – L.M. - CIC – Police Nationale
05 – 15/01/2019 – 91 Brunoy – Jordan R. – BAC L’Hay les Roses – Police Nationale
06 – 16/01/2019 – 62 Saint Omer – CRS 16– Stan 42 ans – Police Nationale
07 – 16/01/2019 – 78 Paris - Julien - BRF – Police Nationale
08 - 17/01/2019 – 75 Paris – BCF – Police Nationale
09 – 20/01/2019 – 17 Bédenac – Surveillant Pénitentiaire
10 – 24/01/2019 – 72 Le Mans – CRS10 – Police Nationale
11 – 27/01//2019 – Police Nationale – lieu non divulgué
12 – 27/01//2019 – Police Nationale - lieu non divulgué
13 – 14/02/2019 – Police Nationale - Martinique
14 – 18/02/2019 – 53 Louvigné/Laval – Police Nationale
15 – 19/02/2019 – 76 Grand-Quevilly – Sébastien - Police Nationale
16 – 05/03/2019 – 87 Limoges – Police Nationale
17 – 05/03/2019 – 59 Dunkerque – Police Nationale
18 – 26/02/2019 – 34 Montpellier – Police Ferroviaire
19 – 04/03/2019 – 78 Elancourt – Mickaël – Police Nationale
20 – 07/03/2019 – 76 Saint Saëns – DDSP – Police Nationale
21 – 09/03/2019 – 41 Selles sur Cher – Romain, 32 ans. Gendarmerie Nationale
22 – 13/03/2019 – 95 Roissy en France – 24 ans – Vigipirate
23 – 15/03/2019 - 78 Limay – CSI 78 – Sébastien – Police Nationale
24 – 19/03/2019 – 75 Paris – CI22 – Police Nationale
25 – 28/03/2019 – 60 Bailleval – Police Nationale
26 – 01/04/2019 – 77 – BCF gare de Lyon Paris – Police Nationale
27 – 02/04/2019 – 31 Toulouse – Surveillant Pénitentiaire
28 – 02/04/2019 – 01 Marlieux - Jean-François B. Gpx – BAC nuit Lyon – Police Nationale
29 – 07/04/2019 – 78 Conflans - Police Nationale
30 - 07/04/2019 - 30 Alès - Christophe - Police Nationale
31 - 06/04/2019 - 84 Avignon - Police municipale.

 

Fichier joint  56531084_315226319115836_4807126838784557056_n drame 25.jpg   116,75 Ko   0 téléchargement(s)


Modifié par éternité, 07 avril 2019 - 13:42.


#24 nopasaran

nopasaran

    Accro

  • Membres
  • 3 485 messages
  • Gender:Male
  • Location:Dans mon pré, pour brouter
  • Interests:muscu,apero,sieste

Posté 07 avril 2019 - 14:48

ET c'est pas fini , malheureusement , tant que les organisations syndicales majoritaires , n'exigeront pas   le respect de l'Article R. 434-6 du code de déontologie de la police nationale .


"Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent."


#25 kantaury

kantaury

    Accro

  • Membres V.I.P
  • 2 616 messages
  • Gender:Male
  • Location:Bobigny
  • Interests:Football, Informatique, Footing.

Posté 07 avril 2019 - 21:11

Le policier municipal davignon a « probablement » (l'enquête le dira) tué sa collègue et sest ensuite donné la mort. A t-il sa place dans le compteur??

Modifié par kantaury, 07 avril 2019 - 21:12.

Gardien de la paix.
Au delà du possible!!

#26 grandtom

grandtom

    Mediateur Bénévole

  • Animateurs
  • 25 564 messages
  • Gender:Male

Posté 07 avril 2019 - 23:30

A t-il sa place dans le compteur??

 

C'est un suicide, non ?!


"Gardons-nous de sous-estimer le pouvoir de nuisance des petits chefs entre le moment où ils sortent du néant et l'instant où ils y retournent." Philippe Bouvard


#27 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 09 avril 2019 - 12:55

Fichier joint  56472518_316040455701089_8508167949511557120_n drame 32.jpg   116,94 Ko   0 téléchargement(s)

 

Willy avait 35 ans.....



#28 tony08

tony08

    Accro

  • Membres
  • 7 700 messages
  • Gender:Not Telling

Posté 14 avril 2019 - 18:28

Paris : un policier retrouvé mort chez lui, son arme de service à ses pieds

Un gardien de la paix de la DOPC a été retrouvé mort chez lui, dans le XIIIe arrondissement de Paris.
Ce gardien de la paix avait 27 ans. La piste du suicide est privilégiée.

Un policier a été retrouvé mort à son domicile, dans le XIIIe arrondissement de Paris, son arme de service à ses pieds, a appris Le Parisien auprès de la préfecture de police de Paris, confirmant des informations de BFMTV. « La thèse du suicide est privilégiée à ce stade. On parle de problèmes d’ordre personnel », nous précise une source proche de l’enquête.

Ce gardien de la paix de 27 ans était affecté à l’unité judiciaire de la DOPC, rue Albert (Paris XIIIe). Il était actuellement en stage pour devenir OPJ (Officier de police judiciaire). C’est son cousin, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, qui l’a retrouvé mort.

Suicides de policiers, une année 2019 noire ?

Les investigations ont été confiées au commissariat du XIIIe arrondissement de Paris. Si le suicide était confirmé, il s’agirait du 25e suicide de policier depuis le début de l’année, selon le décompte du Sicop, le service de communication de la Direction générale de la police nationale (DGPN). Un chiffre hors norme, qui fait craindre une « année noire » en matière de suicides dans les rangs des forces de l’ordre.

Vendredi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé la création d’une « cellule alerte prévention suicide » pour la police nationale d’ici quinze jours, chargée de porter son plan d’actions et de lui faire des propositions. Un numéro de téléphone dédié, disponible 24 heures/24, permettra également de signaler les risques et de mettre les fonctionnaires en souffrance en relation avec des psychologues.

 


http://www.leparisie...ggUS3hjTkb4YEoU



#29 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 15 avril 2019 - 13:59

Fichier joint  57032271_318044108834057_2767223733478227968_n 33.jpg   117,02 Ko   0 téléchargement(s)

 

Il s'appelait Julien...



#30 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 16 avril 2019 - 05:40

Fichier joint  57427484_318616618776806_4469739728706469888_n 34.jpg   116,88 Ko   0 téléchargement(s)

 

Il s'appelait Damien...



#31 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 16 avril 2019 - 09:34

Fichier joint  56980626_318733672098434_135830140327297024_n dernier.jpg   117,01 Ko   0 téléchargement(s)

 

.....



#32 shield

shield

    Accro

  • Membres
  • 2 751 messages
  • Gender:Female
  • Location:seine saint denis
  • Interests:Cueillir le Bonheur à chaque fois qu'il se présente.
    C'est tellement rare.

Posté 16 avril 2019 - 17:44

:xxxxxrep:  :drapeaublanc:  :cogne:  :cogne: 



#33 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 17 avril 2019 - 07:13

Le compteur reste à 27 pour la PN

 

Hier soir, à son domicile dans le quinzième arrondissement de Paris, notre frère d'arme Damien F., Brigadier-chef en poste à la Brigade cynophile des Hauts de Seine, a fait le terrible choix de pointer son canon sous le menton.
Nous ne vous ferons pas part des circonstances de l'intervention de ses collègues d'unité qui, alertés, ont prodigué les premiers gestes de secours avant l'arrivée des Sapeurs pompiers. Les deux corporations habituées à bosser ensemble l'ont sauvé !! Nous les remercions et félicitons.
Dans leur geste héroïque, nul doute que nos collègues sauveurs resteront marqués à vie par l'horreur...
Damien est connu comme étant un homme qui aime déconner, rire, amuser la galerie, un bout-en-train qui ne laissait rien transparaître.
Pour l'heure, il est sorti du bloc opératoire, son pronostic vital n'est plus engagé.
Nous pensons à lui, et espérons de tout cœur que le personnel hospitalier de #Lapitiésalpêtrière (Paris 13) lui rendra ce qu'il mérite...l'apparence et le goût à la vie...
Force à lui, à ses proches, à ses collègues.


Modifié par éternité, 17 avril 2019 - 12:17.


#34 jack.traven

jack.traven

    Accro

  • Membres V.I.P
  • 2 178 messages

Posté 18 avril 2019 - 09:33

Il semblerait que le collègue qui s'était retranché il y a quelques jours à St Germain en Laye se soit donné la mort à l'hopital. Et apparemment une collègue officier vient de mettre fin à ses jours à Montpellier.


Oderint, dum metuant

#35 nopasaran

nopasaran

    Accro

  • Membres
  • 3 485 messages
  • Gender:Male
  • Location:Dans mon pré, pour brouter
  • Interests:muscu,apero,sieste

Posté 18 avril 2019 - 09:45

https://www.midilibr...ice,8139492.php

 

Montpellier : une capitaine de police a mis fin à ses jours avec son arme de service

    Dramatique nouvelle ce jeudi matin au sein de la police montpelliéraine.
   

Publié le 18/04/2019 à 09:56 / Modifié le 18/04/2019 à 10:17

Le drame est survenu ce jeudi 18 avril, vers 8 h. Soignants et service d'enquête sont actuellement sur place.

La stupeur prédomine ce jeudi 18 avril au matin dans les locaux de la Sûrete départementale, à Montpellier. Selon nos informations, une capitaine de police, âgée de 50 ans, se serait suicidée avec son arme de service.
 

    Rien n'aurait laissé supposer un tel geste

La victime serait la mère de deux enfants. Le drame serait survenu vers 8 h. "Rien n'aurait laissé supposer un tel geste", rapporte un collègue de la victime.

 

REP , Condoléances a sa famille et a ses proches .
 


"Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent."


#36 Pol-Col

Pol-Col

    Accro

  • Membres V.I.P
  • 5 577 messages
  • Gender:Male
  • Location:Ile de France

Posté 18 avril 2019 - 12:50

Il semblerait que le collègue qui s'était retranché il y a quelques jours à St Germain en Laye se soit donné la mort à l'hopital. Et apparemment une collègue officier vient de mettre fin à ses jours à Montpellier.


Jai entendu quil setait Effectivement pendu il y a quelques jours mais était en RÉA aux dernières nouvelles
Semper Fid

#37 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 18 avril 2019 - 20:37

Il était affecté à l'Unité d'Éducation et d'Information Routière auprès de la Direction de l'Ordre Public et de la Circulation (#DOPC), service situé rue Albert à #Paris 13.
Gardien de la Paix âgé de 25 ans, Jocelin R. a fait le "choix" aujourd'hui de nous quitter avec son arme de service dans ses locaux professionnels.
Avait-il le choix, en fait ? Y était-il contraint ? N'avait-il pas d'autre alternative ?
Le fait est qu'il a passé à l'acte comme notre sœurette de Montpellier ce matin.
Nous déplorons donc deux suicides en quelques heures, et beaucoup trop en quelques jours !!
Une véritable catastrophe !!! 😠😡
Les larmes de notre tristesse perpétuelle se mêlent à une colère qui s'étend chaque jour dans nos rangs.
Réveillons-nous, collègues !! Ouvrons les yeux, et obligeons les têtes dites "pensantes" à se bouger le cul !!!
Avec la complicité sourde et aveugle des #syndicatdepolicemajoritaires, la place #Beauvau peut refaire les peintures du ministère avec les seaux emplis du sang de nos collègues défunts...
Repose en paix, frérot !! Pourquoi partir si vite ? Si tôt ?
Nous ne te jugerons jamais. Nous éprouvons simplement de la #Haine !!
Nous n'en voulons pas à la #Faucheuse, nous crachons notre colère sur celles et ceux qui la laissent se promener dans notre champ ensanglanté... Ces lâches se reconnaîtront en consultant ce #COMPTEURDELAHONTE.
Policier n° 2019/29, mort au Combat !!!

 

Fichier joint  58379434_2328913007378914_2600418834473025536_n 18 avril.jpg   114,98 Ko   1 téléchargement(s)

 

:drapeaublanc: :drapeaublanc: :crying: :crying:



#38 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 24 avril 2019 - 08:58

A partager ... Merci... Merci de votre soutien.

Bonjour,

Je suis Dominique C. et mon fils Jean-François B, policier à la BAC départementale du Rhône s’est suicidé le 4 avril dernier à l’âge de 38 ans. D’abord rongée par la colère, j’ai noirci plusieurs pages de remords, d’accusations et des blâmes divers et variés visant l’administration. Si cette démarche cathartique m’a aidée depuis que j’ai enterré mon fils, elle n’est malheureusement d’aucun secours pour ses collègues encore en service.
C’est donc pour aider notre Police dont la France a tant besoin que je vous livre aujourd’hui mon témoignage en tant que fille de policier et mère du 24ème suicidé de la police nationale depuis ce début d’année 2019. Je ne vous garantis pas que les paragraphes à suivre seront totalement objectifs mais j’ose espérer que la douleur d’une mère en deuil ne compromettra pas mon point-de-vue.
D’autant que je me souvienne, Jean-François a toujours voulu rejoindre les forces de police comme son grand-père et son père avant lui. Conscient des difficultés du métier, il avait tout de même décidé de consacrer sa vie à servir ses concitoyens et à maintenir l’ordre en France. Cela ne l’a d’ailleurs pas empêché de fonder une famille et de mener une vie simple et heureuse avec son épouse et ses quatre enfants. Dix-huit années durant, il a donc su mener une vie personnelle épanouie tout en endossant les responsabilités de l’uniforme. Mais cet uniforme qu’il portait d’abord avec fierté devenait de plus en plus lourd au fil des ans avant de devenir un véritable fardeau ces derniers mois ; fardeau qui finit par fragiliser son mental mais aussi son cocon familial.
Des anecdotes qui témoignaient de ce malaise, j’ai pu en entendre des dizaines au cours des déjeuners de famille, mais Jean-François tout comme ses collègues prenaient toujours soin de ne pas s’épancher sur le sujet. Quand on est policier, on ne se plaint pas. C’est comme ça. Malheureusement, c’est maintenant que l’irréparable est arrivé que je me rends compte de l’étendue des dégâts dans la police. Comme dans les romans noirs, ces petites anecdotes disséminées au gré des conversations et qui n’ont fini par faire sens que lors du dénouement tragique de l’histoire de Jean-François.
Jean-François mais aussi ses collègues, tous témoignent des mêmes choses. Il y’ a d’abord les manques de moyens. Je commence par cela car c’est peut-être, et c’est triste à dire, le moins grave. Il faut dire que Jean-François savait en jouer. Nous nous régalions en effet de ces histoires ubuesques où ses collègues et lui prenaient en chasse une grosse cylindrée allemande à bord de leur ridicule citadine au contrôle technique périmé, de ces automobilistes qu’il devait verbaliser pour des infractions mineures alors que lui-même conduisait une voiture de service aux pneus lisses ou encore de l’unique téléphone cellulaire mis à disposition pour une équipe de 6 agents ! Pendant des années, ces manques de moyens n’ont su entamer son enthousiasme et son professionnalisme. Dans la police comme ailleurs, on apprend à faire avec les moyens du bord… dans la limite du raisonnable.
En effet, manquer de moyens techniques c’est une chose qui peut parfois faire sourire mais manquer de moyens humains au point de cumuler plus de 150 heures supplémentaires (en moyenne) non payées et non compensées cela devient dramatique. Dramatique au point que les corps et les esprits finissent par céder sous la fatigue et la pression.
Soyons d’accord, la police n’est pas la seule à devoir accomplir sa mission avec des moyens humains et techniques sous-dimensionnés. Mais alors comment expliquer cette vague de suicides ? L’explication tient en deux mots : reconnaissance et respect. La police française n’inspire plus le respect et sa mission n’est plus reconnue. Cependant, ne nous arrêtons pas aux mouvements sociaux récents qui ont été le théâtre de provocations aussi ignobles qu’inacceptables (crier à des policiers en uniforme d’aller se suicider ? Vraiment ?) pour conclure qu’il s’agit d’un mal conjoncturel. En effet, depuis quelques années, tous les témoignages d’agents de polices se recoupent quels que soient leur grade, leur âge ou leur affectation. S’ils ont appris à vivre avec les menaces inhérentes à leur profession, celles-ci ont cependant pris des dimensions hors-normes et le drame de Magnanville en est le meilleur exemple. Mais à ces menaces déjà représentatives de l’irrespect de l’uniforme viennent s’ajouter un sentiment relativement nouveau mais bien plus insidieux et destructeur pour ceux qui le subissent : le mépris. De l’automobiliste en infraction au manifestant excité en passant par le délinquant de bas-étage, tous ont pris l’habitude de provoquer l’agent qu’ils ont en face d’eux et de le provoquer à l’extrême. Ces « citoyens» ont compris qu’ils sont en position de force puisque les flics n’ont pas le droit à l’erreur. Si ces derniers osaient oublier une seconde leur uniforme pour réagir de manière humaine à la provocation, smartphones et réseaux sociaux sauraient les punir sévèrement au travers de vidéos et témoignages à charge.
Mais comme évoqué plus haut, le manque de respect n’est pas tout. Il s’accompagne d’un manque de reconnaissance qui certes se remarque tous les jours dans la rue mais aussi en « arrière-boutique ». Comment se sentir reconnu dans son travail quand, votre affaire est classée sans suite par un juge d’instruction qui aura pris 10 minutes pour lire en diagonale un dossier qui vous a demandé plusieurs jours de travail ? Comment se sentir reconnu dans votre travail quand votre « client » sort libre du commissariat alors que vous êtes en train d’appeler votre femme pour la prévenir que vous rentrerez bien plus tard que prévu car vous devez terminer la paperasse relative à cette affaire ? Comment se sentir reconnu alors que vous préférez dire dans votre vie personnelle que vous êtes fonctionnaire et non policier au risque d’essuyer de copieuses moqueries voire insultes ? Le manque de reconnaissance finit par briser des esprits déjà fragilisés par la menace grandissante qui pèse sur leur profession.

C’est donc quoi la police en 2019 ?
Des manques de moyens techniques et humains au-delà de l’acceptable qui affaiblit les corps de ses agents ? Pas seulement. C’est aussi un manque de respect et de reconnaissance qui gangrène l’esprit des troupes et qui, dans un milieu où parler de ses problèmes relève de l’aveu de faiblesse, poussent certains à commettre l’irréparable. D’abord un, puis deux, puis trois. Tant que ce sont des numéros au JT de 20h, on pense que ce ne sont des statistiques et on essaye de ne pas y penser. Puis vient le numéro 24. Mais cette fois c’est Jean-François. Les statistiques disparaissent et laissent place au drame. Un drame avec lequel nous allons devoir vivre comme 27 autres familles depuis Janvier. Des familles en deuil parce que la police est malade. Alors que faisons-nous ? On demande à toutes les familles de policiers de croiser les doigts pour que ce ne soit pas leur tour ? Croyez-moi ça ne marche pas. Dieu sait que j’ai essayé. Ou alors on passe réellement à l’action et on donne à la France la police qu’elle mérite.

 



#39 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 23 mai 2019 - 14:17

Fichier joint  60800202_334038440567957_9015634476021055488_n Drame 46.jpg   105,92 Ko   0 téléchargement(s)



#40 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 2 091 messages
  • Gender:Female

Posté 27 mai 2019 - 12:45

Fichier joint  60416403_335938690377932_7952869274169638912_n Drame 48.jpg   105,88 Ko   0 téléchargement(s)

 

....... :drapeaublanc: 







Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : suicide

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)