Aller au contenu


Photo

Un Policier...Deux Gendarmes....


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 éternité

éternité

    Accro

  • Membres
  • 1 666 messages
  • Gender:Female

Posté 19 février 2018 - 17:36

Ils s'appelaient Christophe...Philippe... Grégory  :drapeaublanc:  :drapeaublanc:  :drapeaublanc:  :drapeaublanc:  :crying:  :crying:



#2 gwadaboy

gwadaboy

    Accro

  • Membres
  • 1 684 messages
  • Gender:Male

Posté 20 février 2018 - 11:25

R.I.P collègues
Le coup le plus rusé que le diable ait réussi, c'est de convaincre tout le monde qu'il n'existe pas.

#3 shield

shield

    Accro

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Gender:Female
  • Location:seine saint denis
  • Interests:Toi

Posté 20 février 2018 - 17:10

:xxxxxrep: :xxxxxrep: :xxxxxrep:



#4 Cali91

Cali91

    Amazone en treillis

  • Modérateurs
  • 11 171 messages
  • Gender:Female

Posté 21 février 2018 - 12:56

Encore et toujours et derrière ? toujours aucune réelle réaction.


MERE FOUETTARDE

#5 nopasaran

nopasaran

    Accro

  • Membres
  • 3 196 messages
  • Gender:Male
  • Location:Dans mon pré, pour brouter
  • Interests:muscu,apero,sieste

Posté 22 février 2018 - 09:06

http://www.midilibre...rne,1630608.php

 

Hérault : un gendarme se donne la mort à la caserne
il y a 17 heures 11 H. A.
Hérault : un gendarme se donne la mort à la caserne
Philippe Vergnal avait 32 ans de service derrière lui.
 

D ans la nuit de samedi 17 au dimanche 18 février,  ce gendarme de 51 ans s'est donné la mort à son domicile, à la caserne de Clermont-l'Hérault.

Philippe Vergnal, un gendarme de 51 ans, en poste au peloton motorisé de Clermont-l'Hérault, rattaché à l'escadron départemental de la sécurité routière de la gendarmerie,  s'est donné la mort dans la nuit de samedi 17 au dimanche 18 février à son domicile, à la caserne de Clermont-l'Hérault. Son absence à la prise de service avait alerté ses collègues, le matin dès 8 h. Les  pompiers ont été appelés et ont découvert le corps sans vie du militaire, pendu.

Père de deux enfants

 

Une enquête a été menée pour déterminer les circonstances exactes de la fin tragique de ce père de deux enfants. Il a été établi par les enquêteurs que les causes de ce suicide relèvent du domaine personnel. Originaire de Foix, ce motard avait 32 ans de service derrière lui. Gendarme mobile à Toulouse, puis intégré à  la brigade motocycliste de Muret, il avait rejoint le peloton motorisé de Clermont- l'Hérault en 2015. Il avait été félicité plusieurs fois, et médaillé d'or de la défense nationale. Bon camarade, il laisse derrière lui un grand vide.

:xxxxxrep:  :xxxxxrep:  :xxxxxrep:  :cogne:  :cogne:  :cogne:


"Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent."





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)